Vous avez envie de changer l’ambiance qui règne dans votre chambre ? Peindre les murs est la bonne solution pour y arriver. Vous pouvez alors choisir la facilité et faire appel à un peintre, mais si vous souhaitez faire quelques économies, sachez qu’il est possible de peindre votre chambre vous-même. Pour que le travail soit bien réalisé, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles.

1 – Choisir la bonne couleur

La première étape lorsqu’on souhaite repeindre une chambre consiste à choisir la bonne couleur. Loin de vous faire un discours sur ce qui est beau et ce qui ne l’est pas, il existe quelques règles à respecter quant à la couleur d’une chambre. Premièrement, on évite les couleurs excitantes et criardes comme le rouge, l’orange, le bleu électrique ou le fuchsia. Il est conseillé de privilégier les tons neutres et doux comme les déclinaisons de gris, de blanc ou de beige. Les couleurs pastels sont aussi les bienvenues dans une chambre à coucher. Votre choix doit cependant dépendre du volume de la pièce, de l’ambiance que vous recherchez et de la luminosité. Il est possible de vous procurer des échantillons de peinture auprès des magasins pour effectuer quelques essais et afin d’être en mesure de décider pour une couleur.

2 – Se procurer le matériel nécessaire

Disposer du bon matériel est la clé d’un travail réussi. Et même si votre budget est limité, vous ne regretterez pas d’avoir acheté du matériel de qualité qui est plus efficace et plus durable. Pour peindre une chambre, il vous faut un escabeau ou une petite échelle, une bâche en plastique pour préserver le sol et de la bande adhésive pour protéger les extrémités. Vous devez aussi disposer d’un bac à peinture, de différents types de pinceaux et de rouleaux, de gants de protection et de vêtements de chantier. Il est possible de trouver du matériel de bonne qualité au meilleur prix sur internet. Il vous suffit de bien comparer les offres.

3 – Protéger la pièce

Avant de brandir vos pinceaux, il convient de protéger la pièce afin d’éviter les tâches. Il est préférable de déplacer les meubles ou de les recouvrir par une bâche. Il faut également installer une bâche au sol et de bien les fixer avec du scotch. Recouvrez toutes les surfaces que vous souhaitez protéger d’une bâche. Aujourd’hui, on retrouve dans le commerce des bandes adhésives destinées à masquer les prises électriques, les contours des portes ou des fenêtres ainsi que les murs adjacents. Cet adhésif est en papier souple, fin et facile à décoller pour ne pas abimer le support tout en apportant une bonne protection.

4 – Préparer la surface à peindre

Afin de vous assurer d’avoir un bon résultat, la préparation de la surface est indispensable. Une nouvelle peinture ne s’applique pas sur un mur sale ou abimé. C’est pourquoi il faut commencer par boucher les trous s’il y en a avec de l’enduit. Par la suite, vous allez poncer le mur pour obtenir une surface complètement lisse. Après cela, il est nécessaire de brosser le mur afin de retirer la poussière. Un mur sale doit également être lavé à l’eau et séché avant la peinture. Une fois que le mur est prêt, vous pouvez passer à l’étape de la peinture.

5 – Peindre vos murs

Lorsqu’on n’est pas du métier, on a tendance à oublier l’étape de la sous-couche, pourtant elle est essentielle pour obtenir un résultat esthétique et durable. Ne négligez donc pas la pose de la sous-couche. D’autre part, assurez-vous d’avoir assez de peinture pour finir le travail en une seule fois. Prévoyez une quantité de peinture suffisante pour deux couches. Dans ce type d’opération, il est préférable d’avoir trop de peinture que pas assez et devoir revenir au magasin.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.