Des fenêtres ou baies vitrées de grande taille apportent beaucoup de clarté à une pièce, surtout quand ces dernières sont orientées au sud. Seul inconvénient : le fait que pendant les épisodes de forte chaleur, la réverbération du soleil sur les vitres fasse gagner trop de degrés à la pièce. Acheter un film anti-chaleur semble la solution toute trouvée pour remédier à ce problème. Est-ce vraiment le cas ?

Un film anti-chaleur est-il une bonne solution ?

Le film anti-chaleur ; qui peut prendre, selon les marques, le nom de film thermique ; est composé de différentes couches transparentes. La personne qui l’achète doit le coller sur sa fenêtre. Il est repositionnable à l’envi, ce qui le rend pratique. Selon les marques, l’ajout de cette fine pellicule pourrait suffire pour réduire la chaleur, voire bloquer les UV.

Si cela peut être en effet une solution de substitution, elle n’est pas toujours efficace et surtout à la longue, le film va se détacher.

Il est préférable, dès la commande de ses menuiseries, d’opter pour un vitrage anti-UV en fonction de l’endroit où vont être mises fenêtres, portes-fenêtres et baies. C’est grâce à une couche d’oxyde de métal que la chaleur du soleil n’est que partiellement réfléchie.

Par rapport à un vitrage classique, le verre est un peu moins transparent, mais cela se remarque à peine.

Comment limiter la chaleur venant des fenêtres ?

L’autre avantage du vitrage anti-chaleur est qu’il permet de conserver, en hiver, le chauffage à l’intérieur de l’habitation, ce qui suppose des économies d’énergies. Ce type de vitrage ne trouve donc pas seulement son utilité pendant l’été, ce qui peut rassurer une personne qui souhaite un investissement rentable au niveau de ses fenêtres.

En fonction de la région d’habitation et des températures habituelles en été, le professionnel peut orienter le propriétaire vers diverses performances anti-UV. La valeur « g » exprime le pourcentage d’UV et donc de chaleur qui peut passer à travers le vitrage. Plus le chiffre après le « g » est faible, plus la chaleur est maintenue à l’extérieur de l’habitation qui ne se transforme pas en serre surchauffée.

Autre point positif : le fait que le vitrage anti-UV puisse être mis sur tous les types de fenêtres, quel que soit le matériau. Une personne peut donc commander sans problème des menuiseries en bois, en aluminium ou en PVC.

Si le vitrage anti-UV répond à une problématique donnée, il ne faut pas oublier que d’autres solutions peuvent être mises en place, pour ne plus subir la nuisance sonore de l’extérieur, sécuriser ses accès avec un verre très résistant pour décourager les cambrioleurs etc…

Avant de demander un devis, il peut sembler opportun de parler à un professionnel de son projet. Les particuliers ne sont pas toujours au fait des innovations en la matière, et comment leurs futures fenêtres et porte peuvent leur changer la vie. Meilleur confort thermique, moins de bruit ou moins de chaleur en été ne sont que quelques exemples.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.