Le soudage consiste en une méthode qui utilise la fusion pour joindre plusieurs métaux les uns aux autres. Diverses techniques de soudure existent. Toutefois, le soudage TIG et le soudage MIG sont les deux techniques les plus populaires en France. Découvrez la différence entre la soudure MIG et TIG, ainsi que les  ressemblances et les avantages de ces deux dernières.

Qu’est-ce que le soudage MIG et le soudage TIG ?

Avant d’évoquer la différence entre le soudage MIG et le soudage TIG, comprendre son principe est important.

Soudure MIG

La soudure MIG ou Metal Inert Gas fait référence à une technique utilisant du fil d’électrode continu pour la fonte des métaux entre eux. L’alimentation du fil se fait avec un pistolet de soudage. Afin que la zone de soudure ne s’oxyde pas, les professionnels cordistes utilisent un gaz inerte. C’est la meilleure méthode pour souder des matériaux épais (acier de carbone ou acier doux). Cette technique de soudure s’utilise particulièrement au sein de l’industrie automobile. En effet, elle est simple d’utilisation et assez rapide.

Soudure TIG

La soudure TIG ou Tungsten Inert Gas désigne une technique qui, pour faire fondre ensemble les matériaux, a recours à l’utilisation d’un arc électrique. Comme son nom l’indique, cette dernière fonctionne grâce à une électrode en tungstène. La distance entre la pièce à souder et l’électrode est constante. Cette technique de soudage se sert également d’un gaz inerte pour la protection de la zone contre toute forme d’oxydation. C’est avec la solution TIG qu’il est possible de souder des métaux précieux et fins (titane, acier inoxydable, aluminium). Étant donné qu’elle est propre et précise, l’industrie médicale et l’industrie alimentaire utilisent plutôt ce type de soudure.

Différences entre les soudures MIG et les soudures TIG

Les différences entre les soudures MIG et TIG ne sont pas nombreuses. En effet, la soudure MIG et TIG sont différentes dans la façon dont sont fondus les matériaux ensemble. Un arc électrique est utilisé avec le soudage TIG, tandis que pour le soudage MIG, il est question d’un fil électrode continu. La soudure TIG diffère de la soudure MIG, étant donné qu’elle est plus lente que cette dernière. Toutefois, en raison de cette différence, la soudure TIG est une solution plus propre et précise que la soudure MIG.

Ressemblances entre la soudure MIG et TIG

Après avoir expliqué la différence entre la soudure MIG et TIG, voyons en quoi elles se ressemblent. Les ressemblances entre ces deux types de soudures sont que ces deux techniques permettent de retirer la chaleur se trouvant sur un point de fusion au sein d’une pièce de métal. Un arc électrique dont la création se fait par une électrode est utilisé, tout comme un gaz de soudage. Les soudures TIG et MIG sont identiques dans la manière dont l’électricité circule. La circulation de l’électricité s’effectue dans le métal jusqu’à la création d’un bain de fusion lorsque le point précis est atteint.

Avantages de la soudure TIG et MIG

Les avantages de la soudure TIG et MIG sont nombreux.

Procédé MIG

Avec le procédé MIG, toutes les pièces métalliques peuvent être soudées, peu importe leur épaisseur. Le ponçage et le nettoyage des feuilles en métal ne sont pas nécessaires avant de commencer à souder avec cette technique. Cette méthode est efficace et rapide. Étant donné qu’un gaz de protection est appliqué, il est facile de procéder à une soudure en continu.

Procédé TIG

Concernant le procédé TIG, il s’agit de la méthode la plus professionnelle pour la transformation de métal. Les finitions des pièces soudées sont meilleures et esthétiques, ce qui explique la complexité de cette méthode. La soudure TIG, à la différence de la soudure MIG, est plus résistante à la corrosion et offre une finition plus solide et robuste.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *